Le Tract de la Manif
Accueil Qui suis- je Le Polyhandicap Drôles d'Histoires Actes  Maladresses Agrément 24ter Courriers Année 2001-2002 Problèmes d'Hygiènes La Goutte de Trop Le Tract de la Manif Ma manifestation Groupe Parents PH Mon Album Photos Infos Institut Infos Courrier Mr Chirac Contact et Liens

 

Manifestation de soutien à Amandine PROU

16 ans adolescente polyhandicapée

LE 26/10/2002 à 10h30 à Mouilleron le Captif

 

 

Cette famille se retrouve depuis le 5 octobre 2002 avec leur fille polyhandicapée âgée de 16 ans à la maison sans structure adaptée pour l’accueillir avec les conséquences que cela va avoir sur leur avenir, leur vie de famille, leur travail qu’ils vont devoir quitter pour s’occuper d’Amandine car pour eux ce serait médicalement dangereux, après 1 mois d’hôpital et deux mois de convalescence que de confier à nouveau leur fille à l’Institut Médico Éducatif des Terres Noires géré par les Papillons Blancs de Vendée ou elle a failli perdre la vie le 28 juin 2002, personne dans cet établissement n’étant en mesure de juger ,comme à chaque fois de la gravité de la situation .

Malgré les appels répétés au Préfet, la DDAS(Direction des Affaires Sanitaires et Sociales), la CDES(Commission d’Éducation Spéciale )de la Vendée et la DDRAS(Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales) en 2000 et 2001 pour dénoncer les nombreux dysfonctionnements et dérives constatés au sein de l’Institut Médico Éducatif des Terres Noires depuis plusieurs années sur:

ð Les conditions de prise en charge des enfants polyhandicapés.

 

ð Le manque de soins, de matériels, de locaux adaptés, d’activités, de personnel formé à ce type de handicap etc...

ð Le manque d’agrément annexe 24 ter depuis 1984.

ð Des activités payantes, alors que nécessaires.

ð La compétence des médecins de l’IME des Terres Noires, du para-médical.

ð Les mensonges et les pressions répétés et le faire croire que tout va bien aux familles

ð Les actes de maladresses à répétitions constatés sur Amandine(Bleus, griffures, hygiènes etc...)

ð Les agressions verbales, et écrites, reçues de la part de la directrice de l‘IME des Terres Noires, du chef de service de la section des polyhandicapés et d’un membre du conseil d’établissement de l’IME des Terres Noires, et le mépris plus que douteux envers les parents qui posent des questions.

ð Les réponses apportées par les Directeurs successifs de l’ADAPEI de la Vendée, sur les actes de négligences commises sur Amandine, ne peuvent satisfaire les parents.

ð La non-réponse du Président des Papillons Blancs de Vendée aux courriers concernant les actes de négligences laisse les parents dubitatifs, n’a t’il pas été élu par les parents, pense t’il la même chose que les directeurs successifs des IME de Vendée, et si tout cela lui arrivait, que ferait-il lui, en tant que parent?

ð La pression exercée sur les autres parents d’enfants lourdement handicapés pour les faire taire et les laisser dans une méconnaissance totale du handicap de leur enfant.

 

Pourquoi de simples questions sur la santé et la prise en charge d’une enfant polyhandicapée dérangent -elles tout le monde, puisque cette famille n‘est pas la seule dans ce cas là?

N’est ce pas légitime pour des parents d’avoir une perte de confiance lorsque leur enfant est lourdement handicapé, et que pour expliquer les bleus et les griffures le chef de service de la section des polyhandicapés écrit à cette famille que le risque zéro n’existe pas et qu’il n’est pas à l’abri d’une enfant courant et chutant dans la cour de recréation... surtout lorsque l’on sait que Amandine n’a jamais marché de sa vie?

Est-ce une réponse que des parents attendent de la part d’une personne censée apporter des soins et une prise en charge correcte à des enfants lourdement handicapés?

N’est ce pas légitime pour des parents de se poser des questions lorsque le médecin de l’IME des Terres Noires est appelé et qu’il ne se déplace pas?

N’est ce pas légitime pour des parents de poser des questions sur le remplacement du matériel orthopédique, corset siège, coques pour chaussures, verticalisateur ?

Etc...

D’après la DDAS, CDES, la DRASS et l’inspecteur d’Académie de la Vendée tout cela ne fait pas ressortir d’anomalie de fonctionnement mais plutôt une perte de confiance entre la famille et le personnel de l’établissement...

Pourquoi la DRASS, la DDAS, la CDES et l’ADAPEI de la Vendée cherchent ils tous ensembles à étouffer une famille qui dérange par de simples questions de soins et de prise en charge qui paraissent légitimes pour elle et certaines familles?

Pourquoi ont ils tous cherché en juin 2001 à la veille des vacances, la DRASS, la DDASS, CDES, l’ADAPEI de la Vendée, l’Inspecteur d’Académie à expulser discrètement cette jeune fille lourdement handicapée, puisque rien n’existe en Vendée pour les enfants et adultes polyhandicapés?

Comment ne pas trouver bizarre que le CROSS(Comité Régional Organisation Sanitaire et Sociale) émet un avis favorable pour le fonctionnement d’une section de polyhandicapés à l‘institut médico éducatif des Terres Noires, avec une autorisation de fonctionner par le Préfet de région le 2 mai 2002 ?

Comment peut-on par la suite faire valider un agrément uniquement que sur la bonne foi d‘un inspecteur de la DDAS comme pour la section des autistes? Les locaux se seraient -ils adaptés tout seuls alors qu‘il y a quelques temps il fallait les réhabiliter, locaux pourtant inaugurés par le Préfet le 8 juillet 2000 , le personnel se serait- il formé au polyhandicap , les médecins et le para-médical sont- ils devenus plus compétents ,depuis le mois de mai 2002 et voilà comment d’un seul coup de baguette magique la section polyhandicapée va rentrer dans l’agrément annexe 24 ter(agrément pour recevoir des personnes polyhandicapées), les enfants accueillis seront certainement mieux pris en charge après !

L’ADAPEI de la Vendée va briser encore combien de familles d’enfants lourdement handicapés avant que quelqu’un ne se décide à faire bouger les choses, combien faut- il d‘affaires en France avant d’écouter enfin les familles qui rencontrent des problèmes avec des institutions qui ne sont pas faites pour accueillir des personnes lourdement handicapées ? On ne peut pas s’occuper d’enfants polyhandicapés comme on s’occupe de la trisomie 21 , on ne peut pas être les champions dans tout les types de handicap.

Voilà comment à cause d’une méconnaissance du polyhandicap par une association animée visiblement par un tout autre objectif, une famille vendéenne se retrouve sans solution pour leur fille alors qu’elle ne voulait que faire avancer et reconnaître le handicap de son enfant et obtenir plus de soutien matériel et moral.

Comment l’ADAPEI de la Vendée qui est une association de parents peut elle réagir ainsi vis à vis d‘autres parents? Cette association est rendue bien loin de son premier objectif, le handicap ne l’est plus, il y a des choses que l’état se doit de reprendre en main et d‘ailleurs on peut se demander pourquoi il ne l‘a pas fait avant... pour cette institution.

Pour que d’autres familles ne soient plus les victimes une fois de plus de cette association qui les accable il est devenu temps de demander réparation de tous ses actes de négligences qui finissent par mettre des personnes handicapées en danger, et des familles dans la difficulté.

 

 

TOUS ENSEMBLE AVEC AMANDINE

ET POUR TOUTES LES PERSONNES POLYHANDICAPEES

LE 26 OCTOBRE 2002 A 10h30

AU DOMICILE DE M ET MME PROU DENIS

14 Allée des Cerisiers

85000 MOUILLERON LE CAPTIF

En présence des Médias.